Les maladies péri-implantaires

Ce sont des infections qui affectent les tissus péri-implantaires d’implants ostéo-intégrés en fonction. Elles sont l’équivalent des maladies parodontales qui affectent les tissus de soutien des dents.


peri-001

L’inflammation (rose foncé) des gencives qui ne touche pas l’os est réversible.

Sans perte osseuse
Dans la mucosite péri-implantaire, on observe une inflammation des gencives qui entourent l’implant dentaire sans perte osseuse. Cet état inflammatoire précède souvent la péri-implantite. Elle se caractérise par un saignement au brossage, une muqueuse molle, rouge et (ou) une suppuration au sondage, avec ou sans approfondissement du sillon péri-implantaire, mais sans perte osseuse radiographique décelable. Son traitement est généralement efficace, et elle est réversible.

peri-002

L’inflammation (rose foncé) descend très bas jusqu’à détruire l’os. La chirurgie est alors souvent indispensable.

Avec perte osseuse 
Dans la péri-implantite, à l’inflammation des tissus mous qui entourent l’implant dentaire, on observe en outre une destruction de l’os péri-implantaire. Elle se manifeste cliniquement par un saignement et ou une suppuration au sondage, des poches approfondies, associée à une perte de l’os peri-implantaire. La péri-implantite nécessite en général un traitement chirurgical.


Similitude et différence entre maladie péri-implantaire et maladie parodontale
La mucosite péri-implantaire et la péri-implantite ne sont pas fondamentalement différentes de leurs homologues parodontaux que sont respectivement la gingivite et la parodontite.Toutes ces affections sont des réponses inflammatoires à une attaque bactérienne due à la formation d’un biofilm. Les facteurs de risques (hygiène orale défectueuse, antécédent de parodontite, diabète, tabagisme, alcoolisme, et facteurs génétiques) et les traitements proposés sont par conséquent similaires.